Au revoir à notre amie Monique ....

Publié le 11 Février 2016

Au revoir à notre amie Monique ....

Cher Thay, Chères Sœurs, Chers Frères, Chère Sangha,

C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le départ vers la dimension ultime de notre amie Monique.

Monique était membre de l'inter être, elle a dévoué sa vie aux autres et à la Sangha, de Lyon d'abord dont elle a été l'un des premiers membres, et de la Sangha de Roanne et d'Amplepuis qu'elle a créée avec quelques amis qui la pleurent aujourd'hui. Monique n'était que douceur et sourire, présence chaleureuse pour tous et une force tranquille dans notre belle Sangha.

Laissons Michel lui rendre hommage ;

Le 10 février 2016, notre amie Monique s’en est allée …

Sur la grande horloge du temps
Quand l’ultime porte s’est ouverte
Elle a pris la route sereinement
La tête haute avec fierté
Elle a choisi la liberté de partir. (Anonyme)

« Il n’y a pas de mort, il n’y a qu’une continuation » (Thich Nhat Hanh)

Monique est en nous et nous sommes en elle. Nous la laissons pour être libre car telle est sa volonté.

"En fait Shariputra, tous les phénomènes ont pour nature le vide, ils ne sont ni produits ni détruits" (Le cœur de la prajnaparamita).

Nous te souhaitons, Monique, une heureuse continuation. Rien ne naît, rien ne meurt.

"La mort est l'extinction de la lampe dans la lumière du matin, ce n'est pas l'abolition du soleil " (Rabindranath Tagore)

Monique est parvenue dans sa dimension ultime, dans son monde ensoleillé. Elle fut, elle reste une magnifique leçon de vie.

Chantons maintenant avec elle et pour elle la magnifique chanson d’Yves Duteil :

N'allez pas sur ma tombe pleurer.
Je ne suis pas là, je ne dors pas.
Je suis le vent qui souffle.
Je suis le scintillement des cristaux de neige.
Je suis la lumière qui traverse les champs.
Je suis la douce pluie d'automne.
Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin.
Je suis l'étoile qui brille dans la nuit.
N'allez pas sur ma tombe pleurer.
Je ne suis pas là, je ne suis pas mort.

Merci Monique, ton beau et lumineux sourire nous manque.

Michel Wagnon

Vous pouvez, si vous le voulez, lui rendre un dernier hommage dans la page des commentaires ci-dessous.

Rédigé par Chemindeveil

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

THOUVENOT 15/02/2016 14:17

Monique,
Ton chaleureux sourire reste gravé dans nos cœurs, ton courage face à la maladie, sans jamais te plaindre, toujours là présente à l'écoute des autres. Va ma chère amie vers l'espace libre comme le vent. Jacqueline et Jean-Marc

letort josselyne et serge 15/02/2016 10:06

Monique,
Ici bas tout passe et tout s'éfface, tu es partie explorer un autre espace
sans moi ni nous , tu nous laisses ta grâce , ta légèreté, la douceur det ton sourire
tu es en nous ,nous sommes en toi
merci serge et josselyne

Bernard 14/02/2016 03:44

Monique,
.
J'ai eu la chance de te rencontrer à Tréminis depuis trois ans et ton sourire, ta douceur ,ton calme, ton ouverture, ton bon sens,ton courage et ta générosité m'ont nourri et sont bien vivants dans mon cœur et mon esprit.
J'ai eu le bonheur d'être en lien au téléphone avec toi tout récemment depuis la maison de l'inspir dans l'énergie de compassion du chant d'Avalokitésvara . Tu nous as touchés par tes paroles , ta sérénité,ton amour, ta présence.

Monique je t'aime.Tu es belle et bien vivante en nous.

Bernard

Geneviève (Pertuis) 13/02/2016 19:10

Hello Monique,

La retraite santé à Trimini ne sera plus jamais la même sans toi ma douce amie ni sans Jean-Louis vous furent les 2 derniers que je serais dans mes bras avant de quitter trimini l'été dernier et vous voici tout deux partis
Tu as grandement contribué ma sœur mon amie à me faire entendre la fragile musique de la vie
Merci à Toi vaillant petit soldat

cette agréable journée au congrès d’Aix-en-Provence avec ton compagnon me semble dater d'hier
Tu as été un vaillant petit soldat face a la maladie tu as gagné bien des batailles avant de devoir abdiquer je t'aime mon amie

Henri (Marseille) 13/02/2016 12:18

Coucou Monique,

Belle comme le Vent et la Pluie de ce mois de février,
La Mer est grise et mon cœur est serein,
Admiratif de ta détermination et de ton sourire.
Tes cellules retournent à Terre Mère.
Je ne suis pas triste, même un peu soulagé…

Et j’entends le message de cet Homme à la peau rouge :

« Je ne suis pas là, je ne dors pas !
Je suis les mille vents qui soufflent,
Je suis le scintillement des cristaux de neige,
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
Je suis la douce pluie d'automne,
Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin,
Je suis l'étoile qui brille dans la nuit !
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer
Je ne suis pas là, je ne suis pas mort. »

Ah oui, je ne sais plus si je te l’ai dit, merci de ta bonne cuisine, de tes rires et de ta joie.

See you. H.